Des services pour les plus de 21 ans

Des services pour les autistes de plus de 21 ans

Ma fille Roxane terminera l’école en juin prochain.  Depuis 8 ans au secondaire, le personnel scolaire la prépare pour intégrer le marché du travail selon ses goûts et ses capacités.  Inscrite à son centre de réadaptation et d’intégration depuis l’âge de 6 ans, réinscrite en mai 2002 pour le socio-professionnel, remise sur une liste le 1er décembre dernier suite à son Plan d’intervention, on ne peut m’assurer de trouver un stage (SAHT : service d’apprentissage aux habitudes de travail) pour le mois d’août 2006.  À cinq mois de la fin de l’année scolaire, il n’y a pas de plan de transition d’amorcé.  Rien ne bouge.

Qu’arrivera-t-il pour nous en août 2006 ?  Nous sommes deux professionnels qui œuvrons dans le domaine de l’éducation.  L’un de nous deux devra-t-il quitter son emploi pour garder sa fille à la maison ?  Après avoir investi en temps et en énergie pour développer au maximum les compétences de notre fille, peut-on accepter sans rien faire qu’on nous réponde qu’elle est sur la liste d’attente ?

Je sais que certains élèves ayant quitté la classe de ma fille en juin 2005 sont toujours en attente d’une place.  J’invite donc tous les parents qui se retrouvent dans la même situation que la nôtre, à communiquer avec moi. J’ai réalisé un site internet afin de recueillir des témoignages (Livre d’or) et de créer un réseau d’entraide et d’information.  J’attends de vos nouvelles.

Céline Guilbert

la maman de Roxane

lebel.guilbert@sympatico.ca

autisme.populus.ch

Nos commanditaires