Qui sommes-nous?

Doc1

Mission

« Autisme Montréal est un organisme à but non lucratif qui cherche à améliorer les conditions de vie des personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ainsi que celles de tous les membres de leur famille. »

Notre vision

ATEDM-affiche 84x36 Autisme Montréal : Un lieu inspirant et rassembleur, porteur d’espoir, de développement et de solidarité sociale.

 

 

 

Nos valeurs

L’ouverture : Première valeur d’Autisme Montréal, l’ouverture est au cœur de sa mission. Si elle évoque d’abord l’accueil, la tolérance et l’acceptation de nos différences, elle invite également à la remise en question de nos croyances et de nos préjugés, à la découverte de l’autre et à la reconnaissance de sa valeur.

L’entraide : Bien plus qu’un geste bienveillant, l’entraide est un appel à la solidarité, à la complicité, à la réciprocité. C’est une intention partagée, celle de s’aider, de se faire du bien ou de se serrer les coudes pour atteindre un but commun. Elle peut tout autant prendre la forme d’un travail d’équipe que d’un dialogue où l’on s’écoute mutuellement, d’un simple coup de main que d’un grand projet qu’on réalise ensemble mais, dans tous les cas, elle témoigne de notre considération pour les autres, de la confiance qu’on leur accorde, de notre volonté d’unir nos efforts pour le mieux-être de chacun d’entre nous.

Le courage : Le courage est la valeur qui a donné naissance à Autisme Montréal. Toujours bien présent au sein de l’organisme, c’est à lui qu’on doit son existence, ses services, son engagement dans la défense des droits collectifs et individuels de ses membres. Le courage, c’est ce qui permet d’entreprendre une tâche difficile, de s’affranchir de nos peurs, de poursuivre notre route malgré les risques, la douleur, les échecs et, parfois même, le mépris ou le rejet. Le courage, c’est aussi cette force intérieure qui permet d’aller au-delà des apparences, d’affirmer ses convictions, de se donner le pouvoir d’agir, de prendre en charge son destin, d’être soi au milieu des autres.

La persévérance : Si le courage autorise tous les espoirs, c’est souvent la persévérance qui permet leur concrétisation. Faite de patience, de détermination et d’un engagement à toute épreuve, la persévérance, c’est ce qui nous permet d’aller toujours plus loin, de faire un pas de plus vers notre objectif, de défier ce qui nous semble insurmontable, puis de transformer nos intentions en réalisations. Faire preuve de persévérance, c’est tolérer l’ambiguïté, c’est accepter de faire des erreurs, c’est vouloir apprendre ce qu’elles ont à nous enseigner et, sans cesse, être prêt à tout recommencer.

Le professionnalisme : Être professionnel, c’est choisir la rigueur, l’excellence, l’éthique plutôt que la facilité, la complaisance ou les pré- textes. C’est accepter d’investir toutes ses ressources personnelles pour bien faire ce qui est requis et pour mieux servir. Être professionnel, c’est prendre la responsabilité de la tâche qui nous est confiée et garantir nous-même la qualité de notre contribution. C’est choisir d’évoluer, de déployer tout son potentiel, de se dépasser afin de toujours offrir aux autres le meilleur de soi.

 


Historique

C’est lors de la première assemblée générale datée du 21 septembre 1981 que fut élu le premier conseil d’administration du chapitre de Montréal. Ce conseil était formé de parents désireux de mettre leur temps et leur travail au service de l’autisme. Ils le firent tout d’abord en se faisant connaître et reconnaître auprès des intervenants des milieux de la santé, des services sociaux et aussi auprès du grand public. Ils se firent aussi connaître auprès des parents qui étaient aux prises avec les mêmes problèmes qu’eux et qui pouvaient avoir besoin d’une oreille attentive afin de partager leur vécu et leurs expériences. Ce service d’accueil et d’écoute fut toujours une priorité de tous les conseils d’administration qui se succédèrent.

Au fil des ans, le chapitre s’impliqua dans différents dossiers qui visaient toujours le mieux- être de nos enfants autistes dans tous les domaines: loisirs, écoles, services de santé, répit pour les parents.

Depuis 1989, le chapitre occupe des locaux permanents et a des employés permanents. En 1991 le chapître est incorporé légalement comme organisme sans but lucratif, sous le nom de Société d’autisme de la région du Montréal Métropolitain. Dès lors, la SARMM commenca à prendre de l’expansion pour offrir plus de services aux parents d’enfants autistes.

La SARMM est devenue Autisme et troubles envahissants du développement Montréal en 1998 afin de refléter les plus récents développement dans le domaine de l’autisme et des TED.

Au cours des cinq dernières années Autisme Montréal a été confronté à une augmentation majeure de demandes de services et a donc dû se réajuster en augmentant ses services directs et par la même occasion le nombre d’employés. Autisme Montréal compte aujourd’hui douze (12) employés permanents et près de 200 employés à l’externe qui travaillent pour les services directs.

Merci à tous ceux qui ont donné et donne à l’organisme un peu ou beaucoup de leur temps et de leur énergie.

Autisme Montréal regroupe deux grands secteurs : la revendication et la défense des droits ainsi que les services directs.

Parce que la clientèle des TSA a été reléguée pendant de longues années en zone grise avec peu ou pas de services adéquats, Autisme Montréal a dû développer plusieurs volets de services afin de répondre aux demandes urgentes des parents et afin de tenter d’apaiser la grande souffrance de toutes les personnes présentant un TSA et leurs familles littéralement abandonnées.

Afin de répondre aux différents besoins, Autisme Montréal regroupe deux grands secteurs : la revendication et la défense des droits ainsi que les services directs.

Par la force des choses Autisme Montréal a au cours des années acquis une expertise de pointe et une vision d’organisation de services très centrée sur la réponse aux besoins et la réalité des TSA. Les longues années de lobbying d’Autisme Montréal ont aussi permis de mieux connaître le réseau de la santé et des services sociaux, ses exigences, ses contraintes, ses limites. Bref, ça nous permet de mieux comprendre pour proposer des pistes de solutions et des suggestions plus réalistes.

Nos commanditaires